D'étranges mains surgissent de l'eau d'un canal à Venise

Le pont du Rialto sur le Grand Canal à Venise (© jakobradlgruber / 123RF)
Par           Publié le 17/05/2017 à 10h35
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+
Deux mains humaines viennent d'être découvertes à Venise... Vous avez froid dans le dos ? Vous pouvez ! On les voit sortir de l'eau et s'agripper à la façade d'un hôtel vénitien. Mais nous avons l'explication...
Depuis le 13 mai dernier et jusqu'au 26 novembre 2017, se tient la 57ème Biennale Internationale d'Art contemporain à Venise. Au programme, danse, musique, théâtre, bref l'art dans tous ses états. Et dès les premiers jours de l'exposition, des mains géantes ont surgi de l'eau d'un canal vénitien.
Mais à qui appartiennent ces mains ? Pourquoi sont-elles là ? On vous explique tout et vous allez forcément saluer cette idée farfelue.

Il s'agit en réalité d'une œuvre d'art signée de l'artiste italien Lorenzo Quinn qui a décidé de sensibiliser le monde entier sur le réchauffement climatique et donc sur la montée des eaux qui menace cruellement d'engloutir Venise, la Sérénissime.



A travers cette sculpture géante et inquiétante, Lorenzo Quinn, qui prend très au sérieux les changements climatiques, a voulu frapper fort. Il a donc construit deux mains aux dimensions démesurées qui surgissent des eaux d'un canal de la lagune et s'agrippent tel un monstre marin sur la façade de l'hôtel Ca'Sagredo, un somptueux établissement 5* surplombant le Grand Canal et à l'avenir incertain.
Cette créature artistique baptisée « Support » (« Soutien » porte un message fort : les responsables du changement climatique sont les humains !



Cette sculpture monumentale laisse percevoir deux métaphores. L'une évoquant que l'Homme entraîne Venise avec lui dans les profondeurs de la lagune. Mais on peut aussi penser que ces mains viennent au contraire supporter ce bâtiment du XIVème siècle pour justement l'empêcher de sombrer dans les ténèbres.



Dans tous les cas, cette sculpture interpelle non seulement les Vénitiens mais aussi les nombreux touristes venus visiter cette ville sur l'eau avec un vol Paris - Venise. Il faut dire que plus de 28 millions de visiteurs viennent chaque année flâner sur la place Saint Marc, une activité touristique devenue un véritable fléau, même si certaines mesures sont prises comme l'interdiction pour les fast-foods d'ouvrir de nouveaux commerces à Venise.

Pour Lorenzo Quinn, interrogé par Halcyon Gallery, les hommes doivent réagir et agir face au réchauffement climatique avant qu'il ne soit trop tard :
« Venise est une ville artistique flottante qui a inspiré les cultures durant des siècles. Mais pour continuer dans cette voie, elle a besoin du soutien de notre génération et des générations futures, car elle est menacée par le changement climatique, et le temps passe vite. »

« Suport » restera érigée jusqu’à la fin de la 57ème Biennale, le 26 novembre 2017.



Rédactrice Alibabuy.com
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+
Actualité rédigée par Jessica Martin

A la Une