Visiter l' Albanie, le guide
L'Albanie fait partie de ces pays dont le potentiel touristique est bien réel : donnant sur les mers Adriatique et Ionienne, ce petit pays de 3,5 millions d'habitants à forte majorité rurale recèle de nombreuses richesses archéologiques et est soumis à un climat méditerranéen qui en assure des températures douces toute l'année et des étés particulièrement chauds et ensoleillées, flirtant avec les 40 degrés.
De notre expert Albanie
Rédactrice Alibabuy.com
Pourtant, l'Albanie, enclavée entre la Grèce, la Macédoine, le Kosovo et le Monténégro continue encore à souffrir de la mauvaise image laissée par cinquante ans de dictature communiste et l'état d'autarcie imposé par son ancien président Enver Hodja depuis sa montée au pouvoir en 1944 jusqu'au début des années 90. Alors que ce pays devrait faire partie des états prospères, il n'a pour l'instant atteint que le stade de pays en développement. A l'image de son tourisme embryonnaire qui ne demande qu'à croître.

Les richesses naturelles en constituent néanmoins un socle solide : lors de votre séjour en hôtel en Albanie, vous découvrirez que ce pays recouvre une profusion de parcs archéologiques à l'image de celui de la ville de Finiq, qui ne cesse de rappeler la prospérité et la richesse de l'Albanie durant la civilisation romaine. Surtout, le parc archéologique d'Apollonia, le plus grand du pays, a permis de mettre au jour un centre monumental remontant à l'époque romaine, mais également un grand portique doté de 17 niches. Les missions de recherche, qui avaient été interrompues lors de la grande parenthèse communiste du pays, ont repris dans les années 90, permettant le dévoilement d'autres précieux vestiges du passé.

Outre ses parcs, l'Albanie peut également se prévaloir d'une profusion de sites historiques : montagne fortifiée de Peshtan, fortifications de Gorica, forteresse de Vokopole mais aussi l'ancienne ville de Durrës, qui est la deuxième ville du pays après Tirana et son port principal. Cette ville, que l'on appelait anciennement Epidamme, a été rebaptisée à plusieurs reprises au cours de son histoire, suite à des épisodes d'occupation successive.

Et comme s'il fallait encore prouver le potentiel de tourisme culturel inhérent à l'Albanie, ce pays recèle aussi nombre de monuments religieux : le monastère de Pojan, à proximité du site d'Apollonia, est particulièrement célèbre pour sa chapelle Ste Mary. En plein centre de Tirana, on pourra également aller admirer la mosquée d'Ethem Bey, dont la construction remonte à 1789. On admirera aussi la belle riviera albanaise en descendant du côté de Saranda. Puis on renouera à nouveau avec le passé, avec l'ancienne ville de Butrint, classée au patrimoine historique mondial et occupée successivement par nombre de civilisations.

Avant de vous précipiter pour réserver un vol pour l'Albanie, sachez toutefois que les infrastructures touristiques restent encore malheureusement assez précaires ; si l'ouverture du pays il y a une vingtaine d'années a permis la construction d'un certain nombre d'hôtels aux normes européennes, leur capacité reste encore sommaire de même que le confort de certains d'entre eux, les pannes de courant y étant assez fréquentes à l'exception des établissements très étoilés.

Le déplacement d'un lieu de visite à un autre peut aussi relever de l'exploit si vous décidez d'emprunter les routes albanaises : si les axes principaux ont été rénovés ces dernières années, les routes secondaires sont très loin d'être toutes goudronnées, rendant le voyage bien peu confortable. Malheureusement, le réseau ferroviaire ne permet pas de remplacer le réseau routier en raison du faible nombre de ses lignes et de trains particulièrement vieillots. Reste le bus, qui paraît être la meilleure solution de compromis dans ce pays. N'en attendez cependant pas des miracles : le confort y reste souvent rudimentaire et les horaires à géométrie variable. Mais il faut sans doute donner du temps à l'Albanie pour s'imposer comme une destination touristique à part entière.

Art et culture en Albanie
Le folklore est particulièrement important dans la culture albanaise, qui multiplie les événements en ce sens. Le festival national du folklore, qui se produit tous les quatre ans dans le château de Gjirokastra, est la plus grande manifestation folklorique du pays et rassemble non seulement des groupes albanais mais aussi des représentants d'autres nations. Tous les ans au mois de mars, le festival national des chansons de folk urbain, se produit à Elbasan, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Tirana.
Que visiter en Albanie
La visite de la première ville du pays, Tirana, semble incontournable lors de votre séjour. Vous pourrez notamment faire un détour par son Musée national d'Histoire qui vous donnera une connaissance approfondie de la construction de ce pays au cours des siècles passés. Les visites des sites archéologiques d'Apollonia et ses églises orthodoxes, Butrint, classées au patrimoine historique mondial de l'Unesco, et de Vlora, célèbre pour son musée de l'Indépendance, offrent aussi une perspective différente du pays. Saranda, considérée comme le lieu le plus touristique du pays, c'est aussi une destination pour lunes de miel, pourra également faire l'objet d'un petit détour.
Spécialités gastronomiques en Albanie
A la croisée de l'Orient et de l'Occident, la gastronomie albanaise reste fortement influencée par ces deux cultures. C'est une cuisine solide, fondée sur une utilisation massive de maïs et de polenta. Les abats comme la volaille figurent en bonne place dans l'offre gastronomique du pays. Du Nord au Sud, les plats incontournables sont les feuilles de vigne ou de chou farcies de même que la viande séchée. Les Albanais ont également une prédilection pour le mouton, préparée de différentes manières, en brochettes mais aussi en boulettes et aussi haché. En dessert, vous pouvez aussi vous laisser tenter par des baklavas ou du yaourt au lait de brebis, qui ressemble davantage à un fromage.

Infos sur l' Albanie

Population :
2 894 475
Langue : Albanais
Monnaie : Lek
Capitale : Tirana Voir le guide »
Village - Albanie
Village
Bord de mer - Albanie
Bord de mer
« Parler la langue du pays facilitera toujours les rapports avec l'habitant. Certes, l'albanais n'est pas langue aisée. De racine indoeuropéenne, l'albanais s'est enrichi au fil des siècles de mots italiens et slaves et comprend aujourd'hui deux ramifications : le guègue, parlé dans le nord et le tosque au sud. A toutes fins utiles, Mirëdita veut dire bonjour et mirupafshim signifie au revoir… »
Vue du ciel - Albanie
Vue du ciel
Ruines de l'Acropole - Albanie
Ruines de l'Acropole

Destinations de vacances en Albanie