Visiter le Koweit, le guide
Pays pétrolier, le Koweït affiche sa prospérité dans ses gratte-ciel, ses centres commerciaux démesurés, ses hôtels de luxe… Mais derrière cet étalage de richesses se cache aussi un pays attaché aux valeurs musulmanes et traditions bédouines.
De notre expert Koweit
Rédactrice Alibabuy.com
Du Koweït, on garde l'image de chars blindés dans le désert et de fumées noires épaisses émanant de puits de pétrole en feu. La guerre du Golfe a fait des dégâts dans ce petit pays de la péninsule arabique, tant sur son patrimoine, sur son environnement que dans les esprits. Redevenu le centre financier et culturel qu'il était avant l'invasion de l'Irak, le Koweït veut aujourd'hui miser sur le tourisme… et pas seulement celui d'affaires.

Tout petit Etat du Moyen-Orient, terre de pétrole, le Koweït donne sur le golfe perso-arabique, coincé entre l'Irak au nord et l'Arabie-Saoudite au sud. La baie de Koweït city, sa capitale, est le seul port naturel du golfe qui accueille bon nombre de cargos, pétroliers et bateaux de plaisance.

Au-delà des belles plages bordant le golfe persique, le reste du territoire koweïtien est constitué d'une vaste plaine désertique. Le pays a la particularité géologique de ne disposer d'aucun point d'eau intérieur : ni rivières, ni lacs ni autres réserves naturelles.

Neuf petites îles sont rattachées aux côtes koweïtiennes. Bubiyan est la plus grande, reliée au continent par un pont, détruit pendant la guerre du Golfe puis reconstruit. Failaka, avec ses ruines grecques, est la plus connue. Particulièrement exposée pendant le conflit, l'île, même déminée, est longtemps restée sous contrôle. Rouverte au public, ses maisons en ruines réinvesties par quelques pêcheurs, elle doit devenir l'un des fleurons touristiques du pays avec Koweït city.

La capitale du Koweït symbolise à elle-seule la cohabitation harmonieuse d'une culture arabe traditionnelle avec l'ultra-modernité.

Une ville qui présente une juxtaposition de buildings et de mosquées, de centres commerciaux démesurés et de souks traditionnels, d'hôtels de luxe et de musées présentant des collections d'art islamiste et des tapisseries bédouines. Une cité bouillonnante où se croisent Koweïtiens portant le guthra et hommes d'affaires avec attachés case. Les uns se confondant parfois aux autres.

Ses Kuweït Towers, trois tours futuristes en béton armé qui dressent leur silhouette bulleuse sur la corniche, sont devenues la signature visuelle du pays. Près de 2,5 millions d'habitants vivent dans ce petit pays de confession musulmane. Plus de la moitié sont des travailleurs étrangers venus des quatre coins du monde. De fait, si la langue officielle est l'Arabe, l'anglais est aussi largement parlé au Koweït.

Le printemps est la période la plus propice pour voyager au Koweït. Les étés y sont extrêmement chauds (+50°C en juillet et en août), mais la chaleur est sèche et l'air conditionné peut rendre le séjour plus tolérable. Les mois d'hiver sont assez frais en soirée mais doux en journée avec des températures oscillant autour de 18°C. Les tempêtes de sable se produisent tout au long de l'année (elles sont plus fréquentes au printemps).

Membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Koweït est l'un des pays du monde les plus riches en pétrole. Le sous-sol de son désert renferme 10% des réserves mondiales. La production du pays s'élève à 2,3 millions barils par jour, avec l'ambition affichée de la voir portée à 4 millions de barils jours en 2020. Le Koweït, dont 90% des recettes publiques proviennent du pétrole, a l'intention d'investir lourdement pour moderniser ses installations dans l'industrie pétrolière.

De la petite nation vivant du commerce de perles et d'épices au premier port exportateur de pétrole au monde, le Koweït a connu maintes et impressionnantes transformations. C'est aujourd'hui un pays qui sait concilier avec harmonie tradition et modernité. Un pays tout en contraste. Entre eaux chaudes du golfe et mystères du désert, souks et luxueux centres commerciaux, le Koweït a beaucoup à offrir et plus encore à faire découvrir.


Art et culture au Koweit
L'art de vivre au Koweït est régi par une forte influence islamique dont les coutumes religieuses sont très respectées par les koweitiens. Ceux-ci sont aussi très sensibles, et peut-être plus encore que dans les autres pays arabes, au respect des traditions arabo-musulmanes en public : tenue vestimentaire correcte et discrète, ne pas manger, ne pas boire, ne pas fumer dans les lieux publics, entre le lever et le coucher du soleil pendant le mois du Ramadan. La culture koweitienne est issue de la tradition bédouine. La Sadu House à Koweït city est dédiée à la préservation de l'art et l'artisanat bédouin, notamment des tapisseries faites main.
Que visiter au Koweit
La capitale de Koweït city s'impose lors de tout séjour dans ce pays. Une visite des Kuweit towers permet de profiter d'un beau panorama sur la ville et le golfe persique. Pour une découverte plus culturelle, il faut se rendre au Seif Palace (décoré de mosaïques islamiques) et à la Sadu House qui présente l'art et l'artisanat bédouin. L'île de Failaka vaut le détour pour ses ruines grecques et les boutres anciens amarrés à son port. Des boums et sambuks traditionnels, autrefois destinés à la pêche des perles, sont toujours construits à Al Jahrah. Mina Al Ahmadi vaut le coup d'œil pour son port pétrolier équipé d'immenses jetées.
Spécialités gastronomiques au Koweit
La cuisine koweitienne est typique de celle du Moyen-Orient. On y retrouve les mezzés comme le fuul (purée de fèves, d'ail et de citron), le houmos (purée de pois chiche d'ail et de citron), les felafels (boulettes de pois chiches épicées, servies sur une galette plate) ou encore le caviar d'aubergine. Les céréales sont aussi très répandues et servies en salade : bulghur, fatush ou taboulé. Le takzhe dans lequel on trempe son pita est indispensable. Côté viande, c'est kebab, poulet et ragoûts. La cuisine indienne est également très représentée au Koweït. A noter que, dans le respect des codes de l'Islam, ni vin, ni alcool ne sont servis dans les restaurants.
Maghreb-Moy. Orient

Infos sur le Koweit

Population :
3 753 121
Langue : Arabe
Monnaie : Dinar kow.
Capitale : Koweït
Koweit vu du ciel - Koweit
Koweit vu du ciel
Anciens bateaux a Koweit - Koweit
Anciens bateaux a Koweit
« Le tabagisme est beaucoup plus répandu au Koweït que dans les pays du Golfe voisins. Ainsi il est toléré de fumer dans les bus, les taxis, à l'aéroport, dans les restaurants et les chambres d'hôtels. N'en déplaise aux non-fumeurs qui pourront être incommodés par une atmosphère très embrumée dans les lieux publics. »
Felafels, plat typique de Koweit - Koweit
Felafels, plat typique de Koweit
Tours de Koweit - Koweit
Tours de Koweit

Destinations de vacances au Koweit