Visiter la Republique Dominicaine, le guide
Bien que surtout connue pour ses cocoteraies et ses lagons de rêve, la République Dominicaine vous réserve d'autres surprises. Son relief impressionnant, la beauté de ses parcs naturels, mais aussi la gentillesse d'un peuple à la fois sensuel et soucieux des apparences qui n'aime rien tant que de se déhancher sur un air de merengue.
De notre expert Republique Dominicaine
Rédactrice Alibabuy.com
Au centre de l'archipel des Caraïbes, la République Dominicaine se partage avec Haïti l'île d'Hispaniola dont elle occupe, à l'est, les deux tiers du territoire, soit 48.730 km2. Les deux pays, très différents (la République Dominicaine a su limiter, mieux que son voisin, les effets dramatiques de la déforestation), sont séparés par une frontière de 388 km. Le milieu du pays est occupé par une cordillère centrale comprenant trois sommets de plus de 3.000 m2 dont le Pico Duarte, à 3.175 m, une ascension superbe mais réservée aux marcheurs chevronnés. Des plaines et des collines s'étendent à l'est, Saint-Domingue, la capitale, étant située sur la côte sud.

Au sud-ouest, beaucoup plus désertique, le lac Enriquillo, de 200 km2, est le plus grand des Antilles. Il présente la particularité d'être situé 40 m au-dessous du niveau de la mer et d'abriter, outre des crocodiles, des iguanes géants. Etant donné son relief, l'île abrite une vingtaine d'écosystèmes, mais c'est la forêt subtropicale qui domine avec, pour star, le palmier royal. Anacardier, palmier jaguar et acajou sont d'autres essences très répandues. Sur la côte, la mangrove, cette forêt amphibie, paraît avancer sur la mer grâce aux racines aériennes de ses palétuviers rouges.

Néanmoins, les 1.500 km de côte abritent des plages de rêve. Si des envies de sable blanc, de palmiers et de mer émeraude vous démangent, alors sautez dans un vol pour la République Dominicaine. Vous ne serez pas déçu. Sur la côte atlantique, au nord, Playa Rincon est classée parmi les dix plus belles plages au monde et les surfeurs viennent des quatre coins pour surfer à Cabarete de mai à juin. Si les cartes postales trop parfaites vous ennuient, les plages de la Mer des Caraïbes, au sud, offrent un aspect plus sauvage. A l'extrême sud-ouest, près de la frontière avec Haïti, la Bahia Las Aguilas, dont les falaises rouges s'effondrent dans la mer turquoise, est un pur bijou. Plus touristiques, les 50 km de sable blanc de Punta Cana, à l'est, sont un autre haut lieu des doigts de pied en éventail. Qui sait si vous ne croiserez pas dans l'eau un lamantin, cette inoffensive vache des mers pouvant peser jusqu'à 600 kilos qui affectionne particulièrement ces rivages ? La plongée sous-marine vous permettra en tout cas de visiter des épaves (sur la côte nord) ou d'admirer des récifs (sur la côte sud).

Côté cour, la République Dominicaine réserve aussi des trésors, comme ses deux grands parcs de la cordillère centrale (le Parque Nacional Armando Bermúdez et le Parque Nacional José del Carmen Ramírez) qui couvrent 1.500 km2. Un lieu privilégié pour la randonnée, le canyoning et le rafting.

En République Dominicaine, le climat tropical, tempéré par les alizés, garantit une température moyenne de 30°C le jour et 20°C la nuit, l'eau étant entre 26 et 28°C. Deux saisons des pluies, en mai-juin, et octobre-novembre, marquent le calendrier, de sorte que la meilleure saison pour visiter l'île va de décembre à fin avril. Les ouragans se manifestent plutôt entre septembre et novembre, mais font l'objet d'une excellente prévision et ne représentent pas de réel danger, a fortiori pour qui loge dans des constructions en dur. Le seul risque est d'être bloqué quelques jours.

Art et culture en Republique Dominicaine
Merengue contre bachata, ses deux musiques se partagent le cœur des Dominicains qui, dans une débauche de décibels, en font un usage inconsidéré. D'origine africaine, le merengue, au rythme trépidant, a évolué vers une variante de la salsa cubaine parfois relevée de pointes de zouk antillais. C'est Johny Ventura qui lui donna ses lettres de noblesse. La bachata, plus lente, moins rythmée, plus romantique, se prête davantage aux étreintes langoureuses. C'est l'équivalent local de la musique country. Pour le reste, la culture espagnole domine, mais vous serez étonnés par le soin extrême que les Dominicains apportent à leur habillement (la chemise débraillée n'est pas de mise) et aux règle du savoir-vivre.
Que visiter en Republique Dominicaine
Saint-Domingue, la capitale, est une ville somptueuse et conserve, malgré ses 3 millions d'habitants, un charme colonial qui vous envoûtera. Elle abrite des joyaux comme le Convento de la Orden de los Predicadores, la plus vieille église du continent (1520), ou le Museo de las Casas Reales, au style renaissance. La Cordillère Centrale est une autre étape indispensable de votre séjour en République Dominicaine. Là, se dressent trois sommets de plus de 3.000 m et le Valle del Tetero, connu pour ses sculptures rupestres précolombiennes et sa végétation luxuriante. Enfin, sachez que les baleines à bosse se reproduisent en janvier et février dans la baie de Samana, au nord-est du pays.
Spécialités gastronomiques en Republique Dominicaine
Le plat national dominicain est le sancocho, un ragoût de viande et de légumes, mais vous trouverez plus facilement l'arroz con habichuela, du riz, des haricots et du poulet. De fait, la cuisine locale s'articule autour du riz, de la viande (poulet, mais aussi chèvre, bœuf et porc) et d'autres produits comme le yuca, la banane plantain ou l'ananas. Le long des routes, il est possible de goûter des chicharonnes, de la couenne de porc marinée dans l'orange et cuite dans sa graisse. Léger à souhait ! La boisson nationale est le rhum, Barcelo étant sans doute la marque la plus connue.
Ameriques-Caraibes

Infos sur la Republique Dominicaine

Population :
10 405 943
Langue : Espagnol
Monnaie : Peso
Capitale : Saint Domingue Voir le guide »
Ponton - Republique Dominicaine
Ponton
Cocotiers - Republique Dominicaine
Cocotiers
« Les Dominicains aiment tellement la fête qu'ils célèbrent non pas un mais deux carnavals par an, le premier fin février et le second le 15 août. Sans parler, bien sûr, des deux festivals de merengue, dont le plus endiablé se tient fin juillet-début août à Saint-Domingue et réunit les meilleurs musiciens du genre. »
Coucher de soleil - Republique Dominicaine
Coucher de soleil
Maisons caribeennes - Republique Dominicaine
Maisons caribeennes

Destinations de vacances en Republique Dominicaine