Visiter le Suriname, le guide
Suriname, l'autoproclamé « cœur battant de l'Amazone », n'est que cela : une convergence chaleureuse et dense de rivières en contraste avec le rythme vif de la diversité ethnique.
De notre expert Suriname
Rédactrice Alibabuy.com
De Paramaribo, capitale effervescente de la colonie hollandaise aux insondables jungles à l'intérieur du pays, les descendants des esclaves africains échappés, les colonialistes hollandais et britanniques, les travailleurs indiens, indonésiens et chinois et les Amérindiens tous souriants offrent la bienvenue sincère aux visiteurs.

Lors de votre voyage au Suriname vous obtiendrez le meilleur des deux univers : une ville qui regorge de restaurants, magasins et lieux de divertissement nocturne, face à une jungle sauvage éloignée des choses humaines.

Ce n'est pas facile de parcourir en une fois ce pays plein de rivières et de forêts denses. Ici se mêlent de multiples langues, il peut donc être difficile de communiquer, parfois même pour les néerlandophones. N'oubliez pas que la nourriture y est aussi épicée et succulente que le pays lui-même. Le Surinam, l'ancienne colonie de la Guyane néerlandaise, est un pays du nord de l'Amérique du Sud. Il possède une côte sur l'océan Atlantique au nord du pays, est entouré par la Guyane française, le Brésil et la Guyana. Il est le plus petit pays indépendant sur le continent sud-américain. La population relativement restreinte (à peu près un demi-million d'habitants) vit surtout le long de la côte.

La partie sud se compose de forêts tropicales et de savanes peu peuplées au niveau de la frontière avec le Brésil, couvrant environ 80% de la surface. Le territoire du pays est composé principalement de collines, s'élevant à près de 1000 mètres d'altitude dans le sud, et d'une plaine étroite de mangroves au nord. La forêt cache une grande diversité de faune et de flore très préservées, mais qui sont de plus en plus menacées en raison du développement urbain moderne. Le climat du Suriname est tropical, mais modéré par les alizés. Il ya deux saisons sèches (de février à mars, ainsi qu'entre août et novembre) et deux saisons de pluies (de décembre à janvier et d'avril à août). En général, novembre est le mois le plus chaud.

C'est un pays polyglotte : parmi les langues parlées au Suriname, on trouve le néerlandais (langue officielle), l'anglais, le sranang tongo, sarnami (un dialecte du hindi), le javanais, le chinois et enfin le portugais. Souvent négligé des touristes, le Suriname est néanmoins riche d'une nature tropicale magnifique, d'une biodiversité rare et d'une culture fascinante. La capitale datant du XVIIe siècle, Paramaribo avec son architecture coloniale attractive, est un bon point de départ pour tout visiteur.

Allez nager dans des endroits inhabituels, mais populaires comme celui de Colakreek, une zone de loisirs située à 50 km au sud de Paramaribo. Embarquez sur un bateau et visitez les villages indigènes ou les anciennes plantations coloniales pittoresques. L'une des excursions les plus populaires est l'escapade sur la rivière durant cinq jours dans Kumalu et dans la région de Awarra Dam. Gardez les yeux grands ouverts pour admirer cette faune exceptionnelle dans la forêt tropicale, vous remarquerez peut-être des chats sauvages, des tarentules, des singes hurleurs, des fleurs rares et des termitières géantes.

Art et culture au Suriname
Grâce à l'héritage multiculturel du pays, le Suriname célèbre plein de festivals distincts ethniques et religieux. Il ya plusieurs fêtes hindoues et musulmanes comme Divali (Deepavali), Phagwa, Eid ul-Fitr et Eid-ul-Adha. Il ya aussi plusieurs jours fériés qui sont uniques au Suriname. Il s'agit notamment des jours des indiens (Hindoestaanse), javanais et chinois qui célèbrent l'arrivée des premiers navires avec leurs immigrants. Les chansons traditionnelles du Surinam sont appelées « pokoes » en sranang tongo. La variété de la musique ici est énorme, à vous d'en découvrir les multiples recoins.
Que visiter au Suriname
Amsterdam rencontre le Wild West à Paramaribo et pendant votre séjour au Suriname, vous devrez obligatoirement visiter cette capitale la plus vivante et frappante des Guyanes. Les maisons coloniales noires et blanches de style hollandais entourent les places de la ville, les artistes vendent des peintures colorées à l'extérieur des bâtiments sombres. Localement connue comme « Parbo », ses habitants sont fiers de leur multiethnicité et on le remarque notamment parce qu'ils vivent dans une ville où les mosquées et les synagogues sont des voisins heureux. En 2002, le centre-ville historique a été répertorié comme site du patrimoine mondial de l'Unesco.
Spécialités gastronomiques au Suriname
Grâce au mélange ethnique de la population, le Suriname offre une bonne variété de plats, y compris des plats américains, chinois, créoles, européens, indiens et indonésiens. Il ya quelques restaurants à Niew-Nickerie et à Paramaribo, mais ils sont plutôt rares en dehors de la capitale. Les plats indonésiens sont recommandés, généralement le rijsttafel (riz avec de la viande et des légumes) nasi goreng (riz frit indonésien) et bami goreng (nouilles frites indonésiennes). Les plats créoles comprennent le pastei (pâté au poulet avec des légumes divers) et la soupe d'arachide. Enfin, il y a les plats indiens, tels que le roti (une sorte de crêpe) servi avec du poulet au curry et des pommes de terre.
Ameriques-Caraibes

Infos sur le Suriname

Population :
538 248
Langue : Néerlanda.
Monnaie : Florin du.
Capitale : Paramaribo
Perroquet - Suriname
Perroquet
Crocodile - Suriname
Crocodile
« Essayez d'éviter vous promener seuls la nuit ; évitez surtout le Palm Garden connu pour le trafic de drogue. Utilisez un vélo quand c'est possible. Les gens considèrent les arbres et lieux naturels comme sacrés, il est donc probable que vous ayez besoin d'une permission avant de prendre une photo. »
Coucher de soleil - Suriname
Coucher de soleil
Toucan - Suriname
Toucan