Visiter le Tchad, le guide
Pays contrasté et d'une grande diversité culturelle, le Tchad est une vitrine de toutes les richesses du continent africain. Peu visité, il s'adresse à des voyageurs en quête d'aventure qui seront toujours les bienvenus pour les Tchadiens.
De notre expert Tchad
Rédactrice Alibabuy.com
Enclavé au cœur de l'Afrique Centrale, autrefois à la croisée des routes caravanières, le Tchad est l'un des plus vastes pays d'Afrique centrale. Son territoire se partage entre le domaine saharien au nord, le Sahel au centre et les savanes soudanaises au sud.
Le désert du Tibesti occupe le tiers nord du Tchad. Un désert qui recèle de peintures et gravures rupestres témoignant d'un passé plus humide dans la région et où ont été mis au jour les reste d'Abel et de Toumaï, faisant du pays le berceau de l'humanité.

Les plus hauts sommets du Sahara s'élèvent ici, dont son point culminant l'Emi Koussi à 3410 m d'altitude ainsi que le mont Toussidé à 3315 m au pied duquel se trouve le cratère de Tarsou, profond de 1.200 m et d'où s'échappent des fumerolles.
Très difficile d'accès, le désert de Tibesti présente ainsi un fascinant paysage lunaire, semé de gorges profondes, de blocs rocheux en équilibre sur leur piton, d'étranges lacs turquoise également dans l'erg d'Ounania.

N'Djamena, la capitale, se situe dans la zone sahélienne du Tchad, au sud-ouest du pays, au bord du fleuve Charri. Ville d'histoire, c'est de N'Djamena, alors encore dénommée Fort Lamy, que sont parties les troupes du général Leclerc pour libérer Paris. Carrefour économique et culturel, N'Djamena est aussi une ville moderne. Elle est l'endroit idéal pour découvrir la culture tchadienne. La population totale du Tchad est estimée à 8 millions d'habitants, dont plus de 200 ethnies représentées.

A 300 km, le lac Tchad, autrefois considéré comme une mer intérieure, est aujourd'hui menacé d'assèchement. En cause le réchauffement climatique mais aussi la surexploitation humaine, le lac approvisionnant en eau le Tchad mais aussi le Niger, le Cameroun et le Nigéria. C'est le repère des hippopotames, caïmans, pythons de Seba, cobras à cou noir et de centaines d'espèces d'oiseaux.
A l'est du pays, le parc national Zakouma est l'une des plus importantes réserves d'animaux de l'Afrique centrale où évoluent de grands troupeaux d'éléphants, ainsi que des girafes, des gnous, des lions, une grande variété d'antilopes, des primates et près de 300 espèces d'oiseaux. Une faune que l'on tente de protéger au mieux du braconnage, encore très pratiqué notamment au détriment des éléphants. Le Tchad connaît trois périodes climatiques distinctes : très chaud d'avril à mai (jusqu'à 50°C), humide de juillet à octobre et sèche et fraîche de décembre à mars.

Le moment le plus propice pour séjourner dans ce pays va donc de novembre à janvier. Sauf peut-être pour la visite du parc national de Zakouma, idéale de mars à avril, en période de forte chaleur, lorsque les animaux se rassemblent autour des points d'eau.

Deux découvertes paléontologiques majeures dans son désert ont contribué à considérer le Tchad comme le berceau de l'humanité. En 1995, une équipe de chercheurs a ainsi mis au jour les restes d'Abel, le premier australopithèque âgé entre 3 et 3,5 millions d'années. Des restes réduits à la partie antérieure de la mâchoire, ce qui donne peu d'informations concernant son mode de vie. En revanche, en 2001, c'est le crâne quasiment complet de Toumaï qui a été découvert au Tchad. Toumaï est un primate qui représenterait la première lignée de l'espèce humaine. Son âge serait compris entre 6,8 et 7,2 millions d'année. Toumaï mesurait environ un mètre et pesait près de 35 kg.

Pays de contraste et de folklore, le Tchad offre un raccourci saisissant des richesses africaines. Un pays fait de désert, de plaines et de savanes, d'art rupestre, de rochers légendaires, de parcs nationaux, d'éléphants, d'hippopotames, de girafes, d'une mosaïque de cultures ethniques… Voyager au Tchad, c'est aussi plonger dans l'histoire, jusqu'au premier temps de l'humanité. Rongé par des années de guerre civile, le pays reste malgré tout fragile et doit être appréhendé avec prudence.
Art et culture au Tchad
L'artisanat tchadien est très riche. Pourtant fabriqués avec des moyens rudimentaires, les tapis en cuir de chameau, les accessoires et vêtements en cuir et en coton, les calebasses décorées, les poteries, les objets en cuir, les bijoux et les armes sont de grande qualité. On peut les trouver notamment sur le grand marché de N'Djamena où certains tapis et bijoux sont d'ailleurs réalisés sur place. Le Tchad compte près de 200 ethnies avec chacune leur tradition, leur folklore, leur mode de vie. Les danses rituelles exécutées par les ballets nationaux sont le reflet de l'art de vivre de chaque région.
Que visiter au Tchad
La visite de la capitale N'Djamena s'impose et plus particulièrement son musée national, son marché central et la mosquée Fayçal. Un safari et un campement au cœur du parc Zakouma permettra d'observer la faune du pays. Le désert Tibési, avec ses dunes mouvantes, ses monts volcaniques, ses vestiges préhistoriques, mérite que l'on s'y aventure. Une croisière sur une kaddéi, pirogue traditionnelle, mènera vers les îles flottantes du lac Tchad ; l'occasion aussi d'y observer sa faune : hippopotames et crocodiles en premier lieu. Sur un plan plus culturel, il faut voir les cases « Obu » du pays Mouloui.
Spécialités gastronomiques au Tchad
Comme dans beaucoup de pays d'Afrique, le mil et le riz sont les ingrédients de base de la cuisine tchadienne et constituent le plat quotidien. Le kissar s'enrichit de viande et de pommes de terre avec une sauce rouge ou de viande et de gombo, une plante tropicale, avec une sauce verte. Les tripes en sauce, appelées marara, sont également très répandues. Le mouton et le boeuf sont les viandes les plus consommées au Tchad, pays d'élevage. Pour les boissons, la Gala est une excellente bière tchadienne.
Maghreb-Moy. Orient

Infos sur le Tchad

Population :
13 587 053
Langue : Arabe, Fr.
Monnaie : Franc CFA
Capitale : N Djamena
Zebres - Tchad
Zebres
Girafe - Tchad
Girafe
« Le seul moyen de déplacement à N'Djamena est le taxi en sachant que les taxis collectifs, moins chers, circulent toujours sur le même itinéraire. Des réseaux de bus privés relient les principales villes entre elles. Ceux qui choisiraient de circuler par leur propre moyen doivent être informés du mauvais état des routes. »
Coucher de soleil - Tchad
Coucher de soleil
Rhinoceros - Tchad
Rhinoceros