Alibabuy.com
Actualités
Vol

Quand Des Flatulences (fétides) Entraînent Un Atterrissage D'urgence

Quand des flatulences (fétides) entraînent un atterrissage d'urgence

Un avion de la compagnie Transavia a été contraint d'atterrir d'urgence en Autriche après une bagarre entre passagers. Et la raison est étonnante : les flatulences nauséabondes d'une passagère devenaient trop incommodantes pour ses voisins de cabine.
Incroyable mais vrai
Généralement, les atterrissages d'urgence font suite à des urgences médicales ou à des débordements entre passagers souvent trop alcoolisés. Mais cette fois, c'est un tout autre motif qui a forcé un avion de la compagnie Transavia à atterrir à Vienne en Autriche.
En effet, ce sont les flatulences pestilentielles à répétition d'une passagère qui ont créé des tensions avec d'autres passagers, avant que cela dégénère vraiment.



Une odeur putride
La passagère en question était-elle malade ? Toujours est-il qu'à cause de ses pets, une odeur immonde s'est propagée dans toute la cabine. Malgré les plaintes de ses voisins lui demandant d'arrêter de « se lâcher », la passagère d'origine marocaine a continué de rejeter des gaz à l'odeur infecte et insoutenable sans aucune gêne. Ce qui n'a pas tardé à énerver ses deux voisins néerlandais également à bord de ce vol Dubaï – Amsterdam.



L'équipage obligé d'intervenir
Les membres d'équipage, également très incommodés par cette situation, lui ont a plusieurs reprises demandé d'arrêter de péter par respect pour les autres passagers mais en vain. Le pilote s'est alors mêlé du problème et a pris la décision d'écourter le vol pour le bien de tout le monde à bord. Le commandant de bord s'est alors dirigé vers Vienne en Autriche où il a atterri pour faire débarquer la passagère.



La Police à leur arrivée
Une fois sur le tarmac, la Police et la sécurité autrichiennes sont montés dans l'avion pour faire débarquer Nora Laahab, la passagère ainsi que sa sœur et deux hommes, certainement leurs compagnons respectifs. Nora est une étudiante de 25 ans qui étudie le droit à l'Université de Rotterdam.



Elle porte plainte
Après cet épisode humiliant, les deux sœurs qui ont dû prendre un autre vol pour Amsterdam, ont porté plainte.
« Nous n’avons rien fait de mal. Nous n’avons rien à voir avec les flatulences dérangeantes. On se détache totalement de ça. Est-ce qu’ils pensent que tous les Marocains causent des problèmes ? C’est pour ça qu’on ne laissera rien passer ! »
Les deux jeunes femmes vont donc invoquer à leur procès un acte à caractère raciste du fait de leurs origines marocaines.
Quant à Transavia, elle a décidé de bannir ces 4 passagers de la compagnie considérant qu'ils présentaient des risques pour le personnel de bord et les autres passagers.

Actualité publiée le 23/02/2018 à 16h34
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT A LA NEWSLETTER ALIBABUY
Devenez accro aux voyages avec nos bons plans et faites des jaloux en voyageant VRAIMENT moins cher !
Valider

Vous aimerez aussi

A la Une