de
PAR - France
à
SCO - Kazakhstan
Date départ :
octobre 2017
Date retour :
octobre 2017
Voyageurs :
Rechercher

Vol Aktau, comparez les prix. Billets d'avion à partir de 695€

Ville portuaire du Kazakhstan, Aktau se distingue par ses falaises superbes et spectaculaires qui surplombent la mer Caspienne. Destination très confidentielle, elle offre pourtant quelques points d'intérêts. Pour découvrir cette ville kazakhe, prenez dès maintenant votre billet d'avion pour Aktau !

Quand partir ?

Le climat d'Aktau est aride, et les précipitations, toute l'année, sont peu importantes. Les températures, en revanche, peuvent influer le choix des dates de votre billet d'avion. Janvier, février et mars, c'est la période la plus fraîche de l'année, avec des températures comprises entre 3 et 6 degrés. Les mois d'été sont nettement plus agréables, avec des températures ensoleillées atteignant jusqu'à 35 degrés. C'est ainsi la période la plus propice à un séjour.
Chaque année, le 30 août met la Constitution à l'honneur et le 11 septembre célèbre les familles. Ce sont deux occasions de découvrir les traditions du pays. Les fêtes du calendrier musulman sont également fêtées très dignement. Si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à organiser votre voyage de manière à y assister !
Mois de départ :
Les prix indiqués sur les graphiques représentent les prix minimums relevés sur un mois, pour un vol Aktau, et calculés à partir des recherches effectuées sur Alibabuy.com

Autres destinations à proximité de Aktau

Aktau
603 km
907 km
1080 km
1191 km
2788 km
3327 km
1407 km
1419 km

À savoir en arrivant

À votre arrivée à l'aéroport d'Aktau, songez à régler vos appareils à l'heure locale, en ajoutant 3 heures au fuseau horaire français. Vous devrez présenter un visa de tourisme, obtenu au préalable auprès des services consulaires du pays en France. Il est également indispensable d'avoir un passeport valide au moins 6 mois après la date prévue de votre retour en France. Profitez d'être à l'aéroport pour acheter des devises dans un bureau de change. Avec vos Tengues, vous pourrez prendre un bus ou un taxi qui vous emmènera vers l'hôtel de votre choix. Le kazakh est la langue officielle, mais avoir des notions de russe vous sauvera la mise. L'anglais est parfois pratiqué, mais c'est rare.
  • 1
    Aktau
    27km du centre ville de Aktau
    SCO

Trouver un billet d'avion pour Aktau

Compagnies régulières desservant Aktau
Votre voyage depuis la France sera nécessairement un vol à une ou plusieurs escales. Plusieurs compagnies aériennes proposent des trajets vers Aktau. Azerbaidjan Airlines passe par Bakou, Aeroflot par Moscou, Air Astana, Onur Air et Turkish Airlines par Istanbul. En vous y prenant bien en avance, il est tout à fait possible de trouver un billet d'avion pas cher, à moins de 300 euros pour un vol aller retour ! En ce qui concerne la durée du vol, cela dépend évidemment des escales, mais il faut prévoir environ 7 heures.

Que voir à Aktau ?

Ville nouvelle, Aktau n'est apparue que dans les années 1960, et était à l'origine un campement pour ouvrier. Ville surréaliste, elle n'en est pas moins fascinante, avec son architecture très marquée par les influences soviétiques, et les immeubles construits rapidement pour accueillir le nombre toujours croissant de travailleurs. Se balader dans ses rues donne une impression d'extrême modernité, telle qu'elle était pensée il y a plus d'un demi-siècle. C'est une ville qui abrite plusieurs cultes, et vous pourrez visiter des églises catholiques, des mosquées sunnites et des temples orthodoxes. Il s'agit d'un port majeur dans le pays, notamment pour le transport des matières premières comme le pétrole ou l'uranium. C'est également un port militaire. Parmi les barres d'immeubles, vous verrez de temps en temps surgir des bâtiments ultra-modernes, faits de verre et de métal, reflétant le bleu de la mer : il s'agit des sièges des entreprises d'extraction d'hydrocarbures. Le bord de mer n'a pas été aménagé en-dehors des infrastructures militaires. La ville abrite un cinéma, le Bayterek, qui diffuse des films nationaux, mais également des productions russes.