Alibabuy.com
Actualités
Vol
Danemark

Iles Féroé : Quand Va Cesser L'atroce Mise à Mort Des Dauphins Au Nom D'une Tradition Ancestrale

Iles Féroé : quand va cesser l'atroce mise à mort des dauphins au nom d'une tradition ancestrale

"Grindadrap", c'est le nom de cette tradition meurtrière venue tout droit du Danemark et plus précisément des Iles Féroé. Chaque année, des centaines de dauphins sont massacrés dans d'atroces conditions et les associations de défense animale remuent encore ciel et terre pour mettre fin à cette tradition.
Rabattage et massacre de dauphins
S'il est important pour les générations futures que certaines traditions perdurent, d'autres en revanche n'ont plus aucun intérêt et pire encore elles sont dévastatrices. La preuve avec le "grindadrap", plus communément appelé "grind" aux Iles Feroé. Cette chasse annuelle très ancrée dans la culture de l'archipel danois tue chaque année des centaines de dauphins d'une espèce particulière : les globicéphales noirs.

Véritable barbarie
Pour entretenir cette tradition ancestrale, chaque année au début de l'été, des bateaux de pêche scrutent l'océan et contactent les autorités dès qu'ils aperçoivent des groupes de dauphins. Le chef de cette chasse violente et atroce, appelé le "grindmaster" décide alors si oui ou non la chasse peut commencer. Quand le feu vert est donné, les bateaux piègent les cétacés jusqu'à les emmener près de la plage, là où des barbares armés de couteaux et de crochets les attendent pour leurs dernières heures. Les habitants n'y vont pas de main morte et enfoncent leurs crochets dans les évents (narines) des dauphins et leur entaillent la moelle épinière jusqu'à ce que mort s'en suive.

Sea Sheperd s'oppose fermement à cette tradition
L'ONG de défense des océans Sea Sheperd France veut mettre fin à de telles atrocités et chaque année elle accuse le Danemark de violer les lois européennes sous prétexte que cette tradition fait partie intégrante de la culture du pays. Les autorités de l'archipel répondent ne tuer "que des centaines d'animaux marins, sur une population estimée à 750 000".

D'où vient cette pratique sanglante ?
Apparue il y a plus de 1 500 ans, cette pratique servait autrefois à nourrir les habitants de l'archipel. Mais aujourd'hui, il ne s'agit plus que d'un "spectacle" puisque la viande de dauphin ne peut plus être consommée. En effet, mercure, plomb et pesticides sont présents dans la chair de cette espèce de ce mammifère et il serait dangereux pour l'homme d'en manger.

Des actions que ne portent pas encore leurs fruits
En 2017, Sea Shepered avait lancé une pétition "Mettre fin aux massacres de dauphins en Europe".
La célèbre Petite Sirène que l'on peut voir après un vol Paris - Copenhague, avait été vandalisée, certainement par d'autres défenseurs de la cause animale. Sur la statue aspergée de liquide rouge sang, on pouvait lire : "Danemark, défends les baleines des îles Féroé".
Actualité publiée le 22/06/2018 à 14h29
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT A LA NEWSLETTER ALIBABUY
Devenez accro aux voyages avec nos bons plans et faites des jaloux en voyageant VRAIMENT moins cher !
Valider

Vous aimerez aussi

A la Une

Envie de voyager Danemark ?