Visiter Stuttgart, le guide
Capitale du Bade-Wurtemberg, l'un des plus riches länder allemand, Stuttgart n'en garde pas moins un charme provincial qui n'en rend que plus accessible ses différents atouts architecturaux et artistiques, musées, opéras et théâtres.
De notre expert Stuttgart
Rédactrice Alibabuy.com
Au centre d'une cuvette, entourée de forêts et de vignes, Stuttgart se cache, discrète et humble. La capitale wurtembergeoise garde jalousement ses atouts visibles en l'espace d'un voyage en son centre. Impossible de ne pas ressentir cette force économique incomparable, nantie par l'industrie automobile -Porsche et Daimler-Benz - et les banques. Impossible également d'ignorer le potentiel intellectuel qui émane de ses centres de recherche et de ses deux universités. Deux facettes qui n'incitent certes pas à elles seules à passer des vacances à Stuttgart. Cependant, la ville détient un volet culturel étendu et son savoir-faire en organisation d'événements en tout genre n'est plus à prouver. La foire de Stuttgart s'est taillée une renommée au-delà des frontières, et les manifestations sportives sont le plus souvent d'envergure internationale.
Ville-résidence des comtes du Wurtemberg au XIVème siècle, Stuttgart a gardé l'empreinte de cette tradition et décline un style par monument : renaissance pour la place Schiller et le vieux-château, baroque pour le nouveau château résidence des grands-ducs et rois du Wurtemberg et enfin classicisme pour le château. Maintes fois rebâti, ce dernier abrite aujourd'hui le gouvernement du land de Bade-Wurtemberg. Le parc qui le sépare de la zone piétonne du centre-ville revêt un aspect bucolique avec ses nombreux écureuils. D'où cet air provincial qui émane de Stuttgart. Une ville marquée par une certaine indolence, un aspect qui n'est pas étranger à la mentalité des souabes, certes travailleurs et appliqués mais peu exubérants.
Il reste cependant peu de vestiges du passé de cette ville détruite pendant la guerre de trente ans et très fortement endommagée lors des bombardements de la seconde guerre mondiale. Reconstruite à la va-vite dans l'après-guerre, elle en garde des séquelles architecturales visibles dans les immeubles de béton sans âme qui borde les rues piétonnes. L'architecture est paradoxalement l'un des points forts de cette ville qui abrite la Weißenhofsiedlung, lotissement expérimental érigé en 1927 et inspiré du mouvement Bauhaus.
« La région de Stuttgart est parsemée de villes thermales (Cannstatt, Leuze...) dont les vertus sont bien connues des Allemands s'y rendant en cure régulièrement. Par ailleurs, à Stuttgart, deuxième ville européenne après Budapest pour ses sources minérales, des fontaines d'eau minérale sont mises à la disposition des passants. »
Transports et déplacements à Stuttgart
L'aéroport de Stuttgart avec ses quatre terminaux est à une quinzaine de kilomètres du centre-ville. Grâce aux lignes TGV, la gare de Stuttgart -dont le projet d'aggrandissement Stuttgart 21, fait l'objet d'un scandale politique- est à moins de quatre heures de Paris. La S-Bahn, sorte de RER rayonnant sur toute l'agglomération, le métro ainsi que le tram qui circulent vingt heures par jour, rendent superflus toute location de voiture à Stuttgart, d'autant que les places de parking sont chères et la circulation très dense.
Visites à Stuttgart
La Staatsgalerie, galerie nationale (gratuite) et ses collections, l'Opéra national et ses représentations de ballets, les châteaux du centre-ville, le zoo Wilhelma, construit en 1842 par le roi Guillaume I, l'un des plus anciens parcs zoologiques d'Allemagne, le musée Porsche et le musée Daimler-Benz, le planétarium, l'un des plus modernes du monde car dotés d'équipements numériques; la tour de la télévision, la première du monde avec ses 217 mètres, son restaurant et ses représentations de théâtre au sommet.
Sorties à Stuttgart
Du Kaffee“ proposant pâtisseries somptueuses aux brasseries sans prétention offrant les spécialités souabes de Spätzle (pâtes faites à la main), Maultaschen (sorte de raviolis géants fourrés d'épinard et de viande hâchée) et Schupfnudeln (pâtes à base de pommes de terre) en passant par les restaurants plus chics de la capitale, le portrait de Stuttgart et sa région ne serait pas complet sans les „Besenwirtschaft“. Une loi d'exception datant de 1200 ans, autorise les particuliers à servir des spécialités régionales dans leur salle à manger en le signalant grâce à un balai au dessus de leur porte.
Vieux centre - STUTTGART
Vieux centre

Infos sur Stuttgart

Population :
600 068
Langue : Allemand
Monnaie : Euro
Place Schloss - Stuttgart
Place Schloss
Fontaine - Stuttgart
Fontaine
Architecture moderne - Stuttgart
Architecture moderne

Les dernières actualités sur Stuttgart