Visiter le Salvador, le guide
Les touristes ne se rendent pas en masse au Salvador, pays pourtant très riche en vestiges historiques et beautés naturelles. Quel dommage pour eux ! Certes, la guerre s'est terminée en 1992, mais Salvador reste encore un endroit où les ballades solitaires et éloignements des agglomérations sont fortement déconseillés.
De notre expert Salvador
Rédactrice Alibabuy.com
Il faut toujours bien choisir les agences de voyage, les plus grandes et les plus connues de préférence. Tout touriste doit donc rester vigilant sans cesse et doit éviter les zones trop reculées, ainsi que les quartiers plus sensibles. Suite aux agressions dans les minibus, toute utilisation des transports en commun est déconseillée, dans ce cas préférez louer une voiture au Salvador, dans la capitale San Salvador, par exemple. Néanmoins, quand les règles basiques de sécurité sont respectées, Salvador offre aux visiteurs une escapade exotique par excellence et ne déçoit jamais.

Ce pays, niché entre le Honduras et le Guatemala est, culturellement parlant, un mixte réussi de son passé maya, des conséquences de la colonisation et de l'ouverture vers la modernité. Son patrimoine est composé de grands sites archéologiques mayas qui émaillent les forêts tropicales vierges. Certes, les temples et les pyramides sont souvent recouverts de feuillages, mais cela ne leur enlève pas leur magie et leur grandeur. Ensuite, les façades de couleurs gardent fièrement les riches relais coloniaux et les constructions de notre époque, les villages de pêcheurs viennent également leur tenir compagnie.

Avant l'invasion des Mayas ou des conquistadors espagnols, le royaume de Cuzcatlan était le maillon fort du pays, peuplée d'Amérindiens Papils. Les temps changent et aujourd'hui les Salvadoriens sont majoritairement les Mestizos, accompagnés de deux minorités, les « indigènes » et les « blancs », comme l'expliquent les habitants. La langue officielle est bien sûr l'espagnol, mais une fois sur place, laissez-vous emporter par les mélodieux lenca, kekchí ou pipil.
Le second, et pas des moindres atout du Salvador c'est sa nature. Bordé au sud par l'océan Pacifique, embrassé par près de 300 km de plages paradisiaques, couvert de forêts denses et parsemé de volcans, le pays enchantera tout voyageur. Le choix est vaste et invite d'abord à la découverte de la chaîne de montagne marquant la frontière avec le Honduras, la Sierra Madre, qui porte haut son front (El Pital, 2 730 m). Ensuite, c'est le plateau central, la Meseta, qui dévoilera ses charmes. Les volcans, actifs ou non, forment une autre chaîne vallonnée (San Miguel, Santa Ana, Tepaca, Izalco, Conchagua, San Vicente etc.).

Le Lempa, un long fleuve, qui croise aussi les pays aux alentours, fini son chemin au Salvador et rempli au passage un lac artificiel de Ceroon Grande. A toutes ces beautés s'ajoutent encore quelques lacs naturels (Ilopango, Güija). Le parc National Cerro Verde regroupe à la fois un lac (Coatepeque) et un volcan (Cerro Verde). En ce qui concerne ses plages, elles offrent un séjour actif aux sportifs, les surfeurs sont les bienvenus, ou bien un doux farniente aux autres. La Costa del Sol est la plus connue pour ses complexes touristiques bien aménagés. Il ne faut pas oublier la belle capitale disposant de toutes les commodités modernes (hôtels, centres commerciaux, musées, architecture variée, parcs…), la ville de « tissus » ,San Sebastián, aux alentours du lac Ilopango, ou encore la région de San Andrés, fortement marquée par son passé maya.

Le pays, au climat tropical reste pendant toute l'année chaud. L'humidité est élevée entre mai et fin septembre, mais attention aux ouragans entre juin et novembre. Une dernière information pour les touristes, avides d'une véritable aventure : l'aéroport international se trouve à San Salvador.
Art et culture au Salvador
Le patrimoine artistique est tout d'abord lié à l'histoire mouvementée des époques différentes (Maya, conquistadors…). La culture des Mayas, est d'autant plus inscrite dans ses sites qu'elle était riche en écriture, art, rituels religieux et guerriers, architecture, sciences mathématiques et physiques, et même en astronomie. Le Salvador, aux nombreux sites archéologiques, est même inscrit sur la liste du Patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO avec son village maya Joya de Cerén. De nos jours, plusieurs artistes modernes se sont fait connaître au niveau international: Carlos Canas, Francisco et Rolando Reyes, Antonio Bonilla etc. Emportez des petites statuettes rappelant les Mayas ou bien quelques épices délicieuses en souvenir de votre voyage au Salvador.
Que visiter au Salvador
La Cathédrale Métropolitaine, le Palais National et le Théâtre National font partie des édifices les plus importants de San Salvador. S'il n'y avait qu'une église à visiter, il faudrait choisir celle de San Ignacio de Loyola pour admirer sa magnifique façade coloniale. A 15 km de San Salvador, partez à la découverte des indigènes panchos qui ont conservé leurs traditions, une excursion inoubliable ! La ville de San Sebastian, célèbre pour ses tissus vaut également le détour. Les ruines de Tazumal, dont certains édifices mesurent près de 30 m, sont des traces du passage des Mayas à ne manquer sous aucun pretexte. Et pour les amoureux de la nature, allez découvrir la faune et la flore très diversifiée du Salvador en vous rendant au Parc National El Imposible.
Spécialités gastronomiques au Salvador
Comparativement au Mexique, la cuisine du Salvador est beaucoup moins épicée, mais très bien préparée et plutôt bon marché. Les plats typiques en général dans toute l'Amérique centrale sont composés de haricots (rouges ou noirs), de riz, de bananes plantains (plátanos), de viande, d'avocats, d'œufs et de fromage blanc, parfois très salé au Salvador. Goûtez les pupusas, des tortillas au fromage, légumes et sauces différentes. Au bord de l'eau, les poissons frais sont souvent servis. Grâce au climat clément, les fruits et les légumes poussent sans difficultés. Commandez un jus de fruit (à base de lait de coco ou d'eau) dans un comedore (bistro). Veillez à bien laver les fruits avant leur consommation.
Ameriques-Caraibes

Infos sur le Salvador

Population :
6 107 706
Langue : Espagnol
Monnaie : Colon
Capitale : San Salvador
Suchitoto - Salvador
Suchitoto
Le volcan Izalco - Salvador
Le volcan Izalco
« En 2001, le dollar américain a remplacé le colón. Commander les taxis uniquement dans des endroits sûrs, devant les hôtels du Salvador, les centres commerciaux… Salvador offre des spots de surf très attirants. »
Animal Sauvage - Salvador
Animal Sauvage
Plage de Tunco - Salvador
Plage de Tunco