Visiter Tirana, le guide
Bien que chantée par l'écrivain Ismaël Kadaré, l'Albanie reste sans aucun doute le pays le plus mystérieux d'Europe. Tirana, sa capitale livrera pour le temps d'un séjour au pays des aigles, les clefs de ces contrées hermétiques.
De notre expert Tirana
Rédactrice Alibabuy.com
Un pays de montagnes inaccessibles où règnaient il y a encore peu de temps, l'omerta, la vendetta et les codes d'honneur. Un pays où vivent encore le chacal, l'ours, le loup et le lynx. On l'aura compris, un voyage à Tirana ne s'improvise pas sur un coup de tête. Pourtant, la capitale est avec le littoral la seule contrée véritablement dotée d'infrastructures touristiques. A quelques 45 kilomètres des côtes, Tirana, au milieu des terres n'a pas toujours été la capitale politique et économique du pays.
Mais cette ville fondée en 1614, détient cependant une certaine légitimité et depuis près de cent ans, règne et rayonne sur l'ensemble du pays. Elle tente d'effacer peu à peu les traces du réalisme socialiste qui a marqué son architecture et son urbanisme pendant les quarante ans de l'ère d'Enver Hoxha. Les barres d'HLM sont ravalées de tons multicolores et les espaces verts parsèment désormais la capitale.
Ces efforts louables destinés à redonner des couleurs à la ville ont contribué à faire élire le maire de la ville, meilleur maire du monde ! On mesurera le chemin parcouru en contemplant la façade du musée national historique (muzeu historik kombëtar) qui donne un aperçu dans son style typiquement réaliste socialiste albanais de ce qu'étaitTirana jusqu'au début des années 90'. Tirana n'en veut pas pour autant à son chef d'état : une statue surdimensionnée lui est dédiée.
Toujours dans la tradition du culte des héros, la statue du partisan inconnu en mémoire des albanais morts en combattant le fascine durant la seconde guerre mondiale. Mais l'honneur suprême est rendu à Skanderbeg, le héros national qui a délivré l'Albanie du joug des Ottomans. La grand' place de Tirana qui débouche sur le boulevard Dëshmorët e Kombi – les champs élysées locaux-, lui est dédiée dominée par la statue du grand homme.
« Bien que 59 % des Albanais soient musulmans, ils consomment pour la plupart de l'alcool. De même, la viande de porc est vendue partout. Le ramadan et les cinq prières sont très peu pratiqués. En revanche comme aiment à le répéter les Albanais -qui ont vécu dans le seul pays athée au monde-“la religion des Albanais, c'est l'Albanie!”. »
Transports et déplacements à Tirana
Durrës qui est reliée à l'Italie par des ferries n'est qu'à une demie heure en bus ou en train de Tirana. Que ce soit à l'aéroport international ou en ville, une voiture de location à Tirana ne sera pas superflue. A noter que le réseau de transports urbains est plutôt déroutant pour les touristes, pas d'horaires, à peine quelques arrêts. Cependant, le centre-ville relativement concentré peut être découvert à pied.
Visites à Tirana
La Grand'place Skanderbeg avec sa grande roue et la statue de Skanderbeg. La magnifique mosquée Ethem Bey construite à la fin du XVIIIème siècle, la Tour de l'Horloge, Kulla e Sahatit que l'on peut gravir et donnant une vue panoramique sur la ville. L'imposant musée d'histoire national et les mosaïques de sa façade, hymne à la gloire passée de l'Albanie.
Sorties à Tirana
Le tourisme n'étant pas encore très développé dans la capitale albanaise, les lieux de sorties sont ceux fréquentés par les autochtones. La principale discothèque de la ville, la Disco Mummy est installée dans la Pyramide, l'ancien mausolée d'Enver Hoxha ! Bars étudiants, cafés et restaurants donnent un aperçu la mentalité albanaise, gaie et sociable. Les Albanais aiment la bonne table et les bons restaurants ont tendance à se développer ces dernières années.
Montagnes - TIRANA
Montagnes

Infos sur Tirana

Population :
726 547
Langue : Albanais
Monnaie : Lek
Village albanais - Tirana
Village albanais
Statues - Tirana
Statues
Architecture typique - Tirana
Architecture typique