Visiter La Romana, le guide
Cocotiers, demeures coloniales, cases créoles, plages de sable blanc ou noir, lagons cristallins, et punch à gogo : dans le kaléidoscope de la République domincaine, La Romana se taille une place de choix. Un séjour à La Romana est un passeport pour l'évasion garantie.
De notre expert La Romana
Rédactrice Alibabuy.com
Troisième ville de la République dominicaine, La Romana réunit au sud-est de l'île, les caractéristiques d'une station balnéaire courue avec Casa de Campo et Altos de Chavon et le cachet d'un village méditerranéen médiéval.
Autant dire que La Romana, la pittoresque s'efforce de contenter les voyageurs dans leurs multiples attentes : évasion, exotisme et farniente. Ses ruelles animées offrent des boutiques d'artisanat et de produits de luxe, des petites gargotes comme des restaurants huppés. Mais c'est aussi une ville industrielle avec ses raffineries de sucre, installées sur les bords du fleuve Chavon.
Car toute la vie de La Romana est basée sur deux activités, le tourisme et le sucre. Ces deux vocations sont intimement liées puisque La Romana doit sa richesse et son expansion à l'industrie sucrière. Le groupe Gulf and Western Industries, Inc qui a investi dans les années 60' dans la raffinerie a en effet procédé au développement de la ville en y implantant écoles, cliniques et lotissements pour ses ouvriers. Et last but not least dans l'un des plus importants complexes touristiques de l'île, la Casa di Campo. C'est ainsi que La Romana connut sa deuxième vocation qui lui vaut aujourd'hui sa réputation internationale.
On profitera d'un voyage à La Romana pour tirer partie de sa situation à mi-chemin entre Saint-Domingue la capitale, et Punta Cana et pour ainsi explorer une région qui regorge de curiosités.  
« Non loin de La Romana, à Altos de Chavon, on pourra découvrir au pied du fleuve Chavon les coulisses de films connus comme Apocalypse de Francis Ford Coppola ou encore Rambo et partir ainsi sur les traces de Marlon Brando et Sylvester Stallone et de Frank Sinatra qui a inauguré ces décors en personne au début des années 80'. »
Transports et déplacements à La Romana
La Romana a l'avantage de posséder un aéroport. Sur place, les bus sont nombreux comme les guaguas, ces taxis communautaires et permettent de circuler entre Saint-Domingue et Punta Cana. Une voiture de location à La Romana permettra de circuler en toute liberté dans la région à moins de louer un scooter, moyen de locomotion de prédilection des Dominicains.
Visites à La Romana
Pour se baigner, la plage de Juan Dolio reste la plus belle de la région. A cinq kilomètres du centre-ville, La Casa de Campo mérite bien évidemment un détour. Ce Saint-Tropez sous les tropiques, bâti avec pour modèle Saint-Barth et Acapulco est une ville dans la ville avec ses propres infrastructures. Altos de Chavón, bâtie dans les années 80' comme une Italie du seizième siècle en miniature avec son amphithéatre, sa fontaine de Trévi, son église gothique.
Sorties à La Romana
Du disco des années 70' en passant par le pop jusqu'aux hits actuels, la nuit à La Romana offre une large gamme de dance floors, en plein air, ou dans les adresses les plus renommées que sont le Barcelo Capella, le Bacheta Rosa ou encore Aire. Pour une bière tranquille entre amis, on préférera le Hollywood Café. A moins que l'on ne succombe à la tentation de dîner dans l'un des nombreux restaurants de la Casa de Campo.
Fete sur la plage de la Romana - LA ROMANA
Fete sur la plage de la Romana
Ameriques-Caraibes
Republique Dominicaine

Infos sur La Romana

Population :
202 488
Langue : Espagnol
Monnaie : Peso dominicain