Visiter Saint Barthelemy, le guide
Petit bijou sur la mer azur des Caraïbes, Saint-Barthélemy, Saint-Barth' pour les intimes, assume sans complexe sont statut d'île pour milliardaires.
De notre expert Saint Barthelemy
Rédactrice Alibabuy.com

Saint-Barthélemy est en fait un archipel qui compte plusieurs îlots répondant aux doux noms d'îles Chevreau, Coco, Fourchue, Frégate, île de la Tortue, Le Boulanger, Les Grenadins, Pain-de-Sucre, île Pelée, Petit-Jean ou encore Toc Vert.
Saint-Barthélemy est une île très vallonnée dont le point le plus haut, le morne de Vitet, culmine à 286 m. C'est aussi une île dite « sèche », au sol particulièrement aride. Au point que ses terres ne fournissent pas assez d'eau potable à ses habitants. Aucune parcelle n'y est cultivée, l'île vivant essentiellement du tourisme de luxe.

Saint-Barthélemy porte le nom du frère de Christophe Colomb qui l'a découvert en 1493, dans son voyage vers les Amériques. Elle compte aujourd'hui quelque 7.000 habitants, essentiellement descendants de Normands, Bretons et Vendéens qui s'y sont installés sous l'Ancien Régime. Elle compte aussi un grand nombre d'ex-métropolitains. Ce qui en fait une île créole… blanche. Une île au caractère très indépendant aussi. En 2003, les habitants de Saint-Barth' ont voté en masse pour s'affranchir de la tutelle de la Guadeloupe sous laquelle l'île était placée.

Saint-Barthélemy compte quatorze plages de sable blanc, toutes plus belles les unes que les autres et jamais bondées, même en haute saison. On distingue les plages au vent, à l'Est et les plages sous-le-vent, donc à l'abri des tempêtes, à l'Ouest.
Disposée en fer à cheval autour d'une rade, sur la côte sud, la capitale de l'île, Gustavia, est une jolie petite ville avec ses maisons en bois coloré et aux toitures rouges. Elle a un petit air de ville française sous les Tropiques tout en respirant l'authenticité des Caraïbes. Son port accueille régulièrement des yachts luxueux venus du monde entier et que l'on peut admirer depuis ses promenades le long du rivage.

Sur la côte nord, Saint-Jean, où se trouve l'aéroport de l'île, profite d'une baie plus protégée que les autres baies de cette partie de l'île. Sur ses hauteurs, des hôtels de luxe et de jolies villas cachées dans la verdure.
Une route côtière offrant de beaux points de vue mène de Saint-Jean à Lorient. Cette petite bourgade installée le long d'une belle plage possède elle aussi ses maisons de poupées coiffées de toits rouges ainsi qu'un joli cimetière, particulièrement coloré.
Salines, où le sel était encore exploité au début des années 1970, est peut-être la zone la plus sauvage de l'île.


Saint-Barthélemy bénéficie d'un climat idéal tout au long de l'année. La brise tiède des Alizées venant adoucir la chaleur du soleil tropical. La meilleure période pour un séjour dans l'île reste de novembre à mai mais c'est aussi celle où les touristes sont le plus nombreux ; pour la plongée, il faut venir entre le 15 avril et la fin août, avant la période des cyclones. Ce qui correspond à la basse saison.

Saint-Barthélemy est l'île du luxe par excellence, un paradis pour milliardaire. Le premier d'entre eux à avoir acquis une propriété sur l'île est David Rockefeller, ni plus ni moins petit-fils de, en 1957. Une particularité qui a contribué à préserver Saint-Barthélemy du tourisme de masse. Et qui est aussi cultivée : ici pas d'immeuble en construction, interdiction de bâtir une maison plus haut qu'un palmier. Les prix qui y sont pratiqués sont aussi très élevés.

Rocher aride, Saint-Barth' se décline en longues plages de fin sable blanc, en baies à l'infini dégradé de bleus, en falaises rocheuses, en salines… On y croise des iguanes, des cactus cierges, des yachts, des célébrités quasi-incognito, des touristes plus fortunés que moins. Avec sa population à 95% blanche, seulement quelques cocotiers et des murets de pierre bretons pour délimiter ses parcelles, Saint-Barth' est une île atypique des Antilles françaises.


Art et culture à Saint Barthelemy
Il n'y a pas d'art et de culture propre à l'île de Saint-Barth' mais plus généralement antillais. La musique y tient ainsi une place importante. Calypso et reggae sont les styles les plus populaires dans les Caraïbes orientales où se situe Saint-Barthélemy. De nombreux festivals et manifestations à caractère culturel ponctuent l'année sur l'île. Un festival de musique (classique et jazz) en janvier, le carnaval en février-mars, le festival du film des Caraïbes en avril… Le 31 décembre, le port de Gustavia est envahi de milliardaires venus spécialement fêter la Saint-Sylvestre sur l'île.
Que visiter à Saint Barthelemy
Au programme des vacances à Saint Barthelemy : chaise longue, livre, sieste et bronzette. Les plus actifs partiront en apnée ou avec des bouteilles dans l'observation des fonds sous-marins. Ils ne sont jamais très profonds tout autour de l'île. On fait les plus jolies plongées autour du Pain de Sucre, îlet au large de Gustavia, autour de la pointe de l'Âne Rouge à Colombier, autour de l'îlet Coco... Certaines baies sont protégées par une réserve naturelle marine. Les « shopping addict » peuvent aussi faire les boutiques de luxe, mais en duty free. A Gustavia, toutes les grandes marques sont représentées.
Spécialités gastronomiques à Saint Barthelemy
Cuisine à la française et saveurs créoles figurent sur la carte des restaurants gastronomiques de Saint-Barthélemy. On peut aussi trouver des pizzas, des sushis, des crêpes bretonnes salées et sucrées et l'hamburger/frites américain… Parmi les plats antillais : crabe farci, le boudin de poisson, la « christophine » à la morue et les fameux accras. La langouste qui pullule dans les eaux de Saint-Barth', se déguste grillée ou en sauce. Les restaurants de l'île sont surtout tenus par des métropolitains branchais qui visent clairement une clientèle haut de gamme.
Ameriques-Caraibes

Infos sur Saint Barthelemy

Population :
8 938
Langue : français,.
Monnaie : euro
Capitale : Gustavia Voir le guide »
Plage de Saint Barthelemy - Saint Barthelemy
Plage de Saint Barthelemy
Noix de coco - Saint Barthelemy
Noix de coco
« Toute personne qui plonge dans les eaux protégées de la réserve naturelle marine doit reverser un euro par plongée à la réserve. Cette redevance est destinée à financer l'entretien des mouillages mis à la disposition des bateaux qui souhaitent s'y arrêter. Une carte valable un an est disponible au prix de 15 euros. »
Port de Gustavia - Saint Barthelemy
Port de Gustavia
Coucher de soleil - Saint Barthelemy
Coucher de soleil

Les dernières actualités sur Saint Barthelemy

Destinations de vacances à Saint Barthelemy